Visionnez la
Vidéo de présentation !

Les producteurs de la ferme Larock ont décidé de passer de la propriété privée à des terres collectives. Avec une centaine de coopérateurs, nous avons commencé à racheter les terres sur lesquelles nous travaillons afin de pérenniser le projet.

Un germe d’avenir pour l’agriculture. Vous aussi soyez-en !

           

La FERME LAROCK existe à ROTHEUX depuis 1927 sous forme familiale. Louis Larock la reprend en 1986. Peu a peu, d'autres personnes le rejoignent et progressivement la ferme se diversifie (production de viande, lait, fromage, beurre, yaourt, pain et légumes selon les principes de la biodynamie). 

 

Un constat alarmant ... 

Les terres sont chères (en moyenne 40.000 € / ha), souvent inaccessibles pour un(e) jeune agriculteur/trice qui veut reprendre seul(e) ce métier. Le maintien et la transmission des fermes paysannes d'aujourd'hui représentent un grand défi. Chaque semaine en moyenne 41 fermes disparaissent en Belgique !

 

Une perspective ...  Le Mouvement TERRE-EN-VUE.

Son but?  Retirer, grâce à sa coopérative, les terres agricoles de la spéculation (achat / vente hors prix).  Permettre ainsi à des jeunes de s'installer et à des projets existants de continuer. Son ASBL assure l'accompagnement technique des projets et la Coopérative récolte les parts pour acquérir le foncier (les terres et le bâti).

 

Concrètement : Pour souscrire une ou plusieurs parts à la coopérative Terre-en-Vue  (une part = 100 €), rendez vous sur le site de Terre-en-vue où vous trouverez le formulaire d’adhésion et le bulletin de virement.


N’hésitez pas à venir à la ferme pour se rencontrer et poser vos questions.


Contacts :

La ferme au 04/372.04.75 ou larockdynamique@collectifs.net

Le magasin est ouvert le mercredi et le samedi de 13h à 17h : rue Duchène 124120 Rotheux

Terre-en-vue  : 0497/772.869 ou info@terre-en-vue.be ou sur : www.terre-en-vue.be

 

 

La terre nous nourrit, elle nest pas une marchandise !



Le Mouvement Terre en Vue

Le Mouvement

Terre-en-vue rassemble des citoyens, des organisations et des acteurs publics qui souhaitent faciliter l’accès à la terre en Belgique*. Trois organismes structurent ses activités: une association sans but lucratif, une société coopérative à finalité sociale et une fondation (en construction).

Le Mouvement est né au sein du Réseau pour le Soutien à l’Agriculture Paysanne. Initialement porté par un groupement de fait appelé « le Groupe Dynamo », le mouvement se consolide en octobre 2011 par la constitution de l’asbl « Terre-en-vue » qui se donne la tâche de créer une société coopérative. Sous le même nom, cette dernière voit le jour en mars 2012. Une fondation s’ajoutera à ces deux organismes. Les trois structures fonctionnent de manière complémentaire.

Le mouvement Terre-en-vue agit dans un paysage agricole en pleine transition. L’accaparement des terres, la croissance des prix fonciers, les prix du marché alimentaire globalisé, des cadres légaux inadaptés à la situation actuelle et d’autres raisons font que chaque semaine 41 fermes disparaissent en Belgique (dont 16 en Wallonie). Avec elles, 62 fermiers arrêtent leurs activités.

Pour faire face au différents défis actuels, le Mouvement s’entoure d’organisations et d’experts spécialisés. Nous nous inspirons des méthodes de collaboration participatives et inclusives comme la sociocratie et appliquons ces méthodes également dans la structuration et la gouvernance interne des différentes composantes du Mouvement.

*En Flandre elle collabore avec son pendant néerlandophone Land-In-Zicht
La Coopérative
 
La coopérative à finalité sociale Terre-en-vue constitue un outil d’investissement citoyen et solidaire. Elle est l’instrument foncier du Mouvement Terre-en-vue. Elle permet à des citoyens et organisations désireux de soutenir ses activités, d’acquérir des parts, tout en effectuant un investissement sans risque qui produira des bénéfices sociaux et environnementaux.

La coopérative acquiert des terres agricoles nourricières pour les libérer de la spéculation foncière, des modes d’agriculture destructrice et de la propriété privée. Elle leur rend leur statut de bien commun.

La coopérative confie ces terres agricoles à des agriculteurs, en vue de les aider à s’installer et à développer des projets agroécologiques, coopératifs et d’agriculture paysanne, respectueux de la terre.

La coopérative relocalise l’économie agricole en mettant en priorité les unités à disposition d’agriculteurs s’inscrivant dans des systèmes de circuits courts et de vente directe et des réseaux locaux d’agriculteurs.

La coopérative crée de nouveaux modèles économiques et sociaux fondés sur la confiance mutuelle, la convivialité et l’autonomie locale, dans le cadre d’une solidarité régionale, nationale et internationale.

Voici les statuts de la coopérative.

Si vous souhaitez souscrire des parts de la coopérative Terre-en-vue, il suffit de remplir le document d’admission.

Celui-ci est accessible ICI (Lien au bas de la page)